Incident du stade omnisport : le pouvoir occulte les vrais fautifs…

 La tension qui monte entre Faustin Archange Touadera et l’ancien président François Bozizé est une affaire politique. L’incident du stade omnisport n’est que la conséquence directe du chahut et surtout du brûlot de certains officiers généraux qui sortent du cadre de leur mission pour s’ingérer dans des débats politiques. Nous ne devons pas arracher l’armée de sa mission régalienne. Celle de la défense du territoire et de la protection des personnes et des biens. L’armée, la police et la gendarmerie sont apolitiques. C’est sous Faustin Archange Touadera qu’elles s’immiscent dans les affaires politiques. Depuis début 2020, la tension est palpable entre l’opposition et le pouvoir. En cause, les retards pris par l’ANE dans les opérations d’enrôlements et de déploiement des agents. L’opposition avait tiré la sonnette d’alarme sur le fait que le délai ne pouvait pas être respecté. Faustin Archange Touadera a préféré procéder à la modification du Code électoral, en violation des engagements internationaux signés par la République Centrafricaine, à trois mois des élections. C’est un acte antijeu, de la part d’un président. Il devrait retailler les choses à des côtes honorables pour tout le monde, notamment en optant pour des élections réellement inclusives. Que nenni ! Le président Touadera et son entourage ont passé le clair de leur temps à spéculer sur les opposants qui selon eux, ne doivent pas concourir. À la stupéfaction de tous. Et comme si cela ne suffisait pas, les hauts gradés des forces de défense et de sécurité, le chef d’État-major des armées, l’inspecteur général des armées, le DG de la sécurité présidentielle, les DG de la Police et de la Gendarmerie, ont oublié que la politique, ce n’est pas leur dada. Le chef d’État-Major particulier du chef de l’État est un conseiller. Il ne conseille pas l’armée. Son rôle est de conseiller le chef de l’État sur les questions militaires. Mais lorsque ce haut gradé, proche collaborateur du président de la République en vient à toiser un ancien président de la République. Qui a déposé sa candidature à l’ANE, avec des propos de mises en garde, il y a débordement. Nous devons nous faire à l’idée que la parole n’est pas un don pour le général Dolle Waye. Il y avait bien autre chose que des conseils aux troupes dans ses déclarations. Jean-Pierre Dolle Waye est passé de l’armée à la politique. Comme les autres hauts gradés qui l’entouraient ce jour-là. Les propos tenus lors du grand rapport ont été rapportés à l’ancien président François Bozizé. Pour lui, pas de doute possible, c’étaient des préjugés et des accusations fortuites. On était en train d’essayer de le mener ailleurs que sur le champ électoral. Parce que le pouvoir a tout planifié : gommer la candidature de François Bozizé. Le prestige de l’uniforme n’est pas un vain mot, c’est une question d’honneur et de conduite. On s’engage dans l’armée pour servir la Nation et défendre les institutions. Rien de tout ce qui se dit sur l’ancien président de la république n’est vrai. François Bozizé est un homme politique très populaire. La plupart des Centrafricains jugent qui l’emporterait à la présidentielle. La pression contre cet homme qui ne demande qu’a exercé son droit d’aller aux élections devient insupportable. Si Touadera et le MCU ont le million d’adhérents, comme ils le disent, pourquoi, ont–ils peur d’affronter François Bozizé aux urnes ? Le candidat du KNK, personne ne peut le nier, est aujourd’hui, l’homme politique centrafricain, le plus en vogue. Bozizé donne l’insomnie à Touadera, c’est un fait. La frénésie à chacun de ses déplacements est spontanée. Son ancien Premier ministre pensait qu’il tomberait dans l’oubli, pourtant il convainc son auditoire mieux que quiconque. Cela dérange. Les images sont nombreuses qui en témoignent. Ce n’est pas ce qui se passe lors des déplacements de Faustin Archange Touadera qui est au pouvoir. Une chose est certaine, le rebond de ce dernier, annonce la fin de l’autre. C’est justement ce que l’on essaie de détourner.                                                                                                                                           François Bozizé a bien précisé, samedi 21 novembre dernier qu’il n’a jamais tenu de mots déplacés vis-à-vis du président Touadera. Ni de son gouvernement. Son honneur est sauf.  En politique, la bataille se passe aux urnes. Bozizé s’est senti déshonoré, samedi 21 novembre  au stade omnisport. La vitre de sa voiture a été brisée. Avait-on besoin de cela, pour récupérer trois armes. Il faut ici rappeler que trois AK’47, ce n’est pas un armada de guerre. Le fait que ces armés se trouvaient dans la voiture, prouve les précautions prisent par la garde rapprochée de Bozizé. Ce n’est pas ce qu’a voulu faire croire, le général Service. Les gens se perdent en conjectures dans. Il est clair que la succession des événements entre les propos de Dolle Waye et l’incident du stade a poussé l’ancien président de la République, à considérer qu’on lui en veut. Il y a bien eu des coups de feu. Que ce serait-il passé s’il se trouvait dehors à cet instant ? Bozizé fait de l’ombre à son ancien Premier ministre, c’est ça le véritable problème. En cette fin d’année 2020, la République centrafricaine est à un tournant crucial de son histoire. Les Centrafricains veulent l’alternance, c’est une vérité. Nous devons éviter l’embrassement. Bozizé s’est engagé dans le combat des urnes. L’idée d’affronter François Bozizé aux urnes, effraie Faustin Archange Touadera. C’est déloyal !

Maurice Délévoye

Albert Yaloké Mokpeme : le communiqué qu’il a lu lundi soir à la télévision a suscité un impardonnable sentiment de gêne…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close