Elections : Touadera pris à son propre jeu…

Est pris qui croyait prendre. C’est justement ce qui arrive au Président de la République, Faustin-Archange Touadera. Il voulait coûte que coûte que les élections se tiennent le 27 décembre pour gommer au passage les candidats comme François Bozizé qui lui donnent l’insomnie. Le cauchemar n’est pas prêt d’être terminé. Cette option, malheureusement n’est plus possible. L’ANE a pris trop de retard, même si elle le cache, et tente de brouiller les pistes en croyant espérant pouvoir tout boucler. Son échec saute aux yeux, tout le monde s’est attardé sur le calendrier d’enrôlement des Centrafricains de l’étrangers qui tire, au-delà du 27 décembre. C’est illégal et illégitime. Le 27 décembre, c’est la date de la convocation du corps électoral, pour que les élections se déroulent en décembre, selon la Constitution. On ne peut pas sortir de ce cadre. Les calculs de Faustin-Archange Touadera sont faussés. L’ANE doit avouer son impossibilité à respecter les délais constitutionnels. Touadera, pris à son propre jeu, s’est décidé à s’ouvrir désormais aux autres, les mêmes qu’ils rechignait de rencontrer. L’homme qui voulait laisser les autres sur le bord de la route, est fragilisé. C’est fini, le temps où l’on se cachait derrière la Constitution. Les dés sont pipés. Mercredi dernier en matinée, il a rencontré les leaders de l’opposition pour discuter; le jeudi 10 septembre 2020, il a enchaîné avec les anciens présidents, François Bozizé Yangouvonda, Michel Djotodia et Alexandre-Ferdinand Nguendet des consultations dans le cadre des élections du 27 décembre 2020. La COD-2020, la Coalition de l’Opposition Démocratique 2020, dont le coordonnateur, Anicet-Georges Dologuelé se trouve en Europe, a remis au Président de la République, un mémorandum. Lequel exprime les préoccupations de la COD-2020, sur : le respect des délais dans le processus électoral ; le nombre de préfectures enrôlées ; les dysfonctionnements de l’ANE ;  le nombre d’électeurs inscrits ; l’enrôlement des centrafricains de l’étranger et des réfugiés. La COD 2020 est convaincue que le report est inéluctable, l’ANE peut se surpasser, rien n’y fera,  on ne peut pas tenir, il faut  que le Président de la République convoque une concertation nationale. Si Touadera sait que tout est grillé, il s’obstine, dans un retranchement d’orgueil, expliquant, ne pas être fermé  à toutes discussions notamment celles liées au processus électoral dans le pays. Le président de la République continue de se cacher derrière la Constitution qui, « a mis en place des institutions avec des responsabilités que nous devons respecter les uns et les autres ». « En tant que Président de la République, garant de la Constitution et garant du bon fonctionnement des institutions, j’ai un profond respect de la mission de l’ANE qui a toujours affirmé que les délais prévus dans son calendrier seront tenus et que le processus suit son cours normal », explique-t-il. Tous les regards sont désormais fixés sur l’ANE qui doit situer l’opinion, en adressant un rapport  circonstancié au Ministre de l’Administration du Territoire et au Premier Ministre pour demander un délai. Or, à ce jour, cela n’a pas encore été fait. Tout le monde le remarque, le Gouvernement est dépassé, les « faucons » du MCU ont fait des calculs qui leur jouent des tours. C’est un coup dur pour le président Touadera. qui semblait profondément attaché au respect des dates.

Maurice Délévoye  

Le président de la République sait désormais qu’il sera difficile de respecter les delais constitutionnels. Aussi, a-t-il entrepris de jeter les bases d’une concertation à venir, à travers des rencontres marathons, d’abord avec les membres du COD-2020, ensuite avec les anciens chefs d’Etat, François Bozizé, Michel Djotodia et Alexandre Ferdinand Nguendet…
La Coalition des partis de l’opposition COD-2020 a remis au président de la République un mémorandum, pour lui rappeler l’exigence d’une concertation, au regard de l’impossibilité d’organisation des élections dans les délais constitutionnels. Sur cette photo, on peut voir, Alexandre-Ferdinand Nguendet? Nicolas Tiangaye et le président Touadera

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close